Une merveille souillée par des décennies de décharge sauvage

DESCRIPTIF  |  CARTO  |  TOPO  |  PHOTOS  |  PRESSE et REPORTAGES TV  |  SOLUTIONS  |  PARTENARIAT  |  humeur

4ème campagne (nov.2008) - 5ème campagne (mai.2009)- 6ème campagne (nov2009)

déminage - 1ère campagne (mai 2007) - 2nde campagne (nov.2007) - 3ème campagne (mai.2008)

d'autres visites  : 12 février 2004 - 14 janvier 2007 - 21 janvier 2007 - 26 janvier 2007 - 3 février 2007 - 16 décembre 2007

8 janvier 2008 (crâne) - 23 février 2008 (obus)

voir la synthèse des restes humains découverts dans l'Aven Chazot - par Nicolas Clément - 2009 (fichier pdf)

Projet de dépollution de l'aven Chazot

partenaires de l'opération

Le 16 septembre 2008 : deux nouveaux partenaires particulièrement sensibles aux problèmes environnementaux rejoignent le projet de dépollution de l'Aven Chazot
Il s'agit des sociétés VELOOK , la marque de l'éco-mobilité, et SECURITAS, spécialisée dans la fabrication de sacs en toile ultra-résistants. Ces sacs appelés "BIG BAGS" nous permettront de remonter les impressionnantes quantité d'ossements qui obstruent encore le fond de la cavité.

www.velook.com  
Velook, la marque de l’eco-mobilite 
www.securitas-distribution.com 
Spécialiste en Bâches, filets et sacs gravats
Mairie de
Vallon Pont
d'Arc
Ministère de la
de la santé, de
la Jeunesse et
des Sports
Ministère de
l'Intérieur
Sécurité
Civile
CREPS de
Vallon Pont
d'Arc
Fédération
Française de
Spéléologie
Comité
Départemental
de Spéléologie
d'Ardèche
Musée
d'Orgnac
l'Aven
Syndicat de
Gestion des
des Gorges
de l'Ardèche
Conseil
Général de
l'Ardèche
Agence de l'Eau
Rhône
Méditerranée
et Corse
Comptoir des 
Produits pour
Industrie et 
Laboratoire
Société Melvita
Lagorge - Ardèche
Société Actipro
Matériel de Protection
Syndicat Intercomm. 
de Traitement des
Ordures de 
Basse-Ardèche
Société System C
Industrie - Analyse 
physico-chimique
Sequence
Nature
Rhône-Alpes

 Télécharger le dossier complet : Fichier PDF (2,27 Mo) - l'article de Spéléoscope (PDF - 1,75 Mo)

la philosophie du projet

L'aven de Chazot bénéficie d'une forte notoriété et la simple évocation de son nom suffit à réveiller le souvenir de périodes troubles et de drames humains,  bien au delà du seul milieu initié (voir par exemple, le Rapport de Joly - 1946).
Pour autant, si l'on peut imaginer la nature des objets et ossements que l'on trouvera dans les premières couches du fond de cet aven mythique, qui a t-il vraiment au delà ? Quelle histoire les objets remontés nous reconteront t-ils ?
Ici et là, on entend que cet aven a "toujours servi de dépotoir".
Que signifie ce "toujours" ? A quand remonte ces pratiques ?
Dans le passé, il y avait déjà un chemin, mais avant ... ?
La symbolique de ce projet va bien au delà du nettoyage d'une cavité trop longtemps souillée.
Il est de notre devoir de rendre à cet environnement son état original et d'extraire dans le même temps, pour l'exemple et le souvenir, tous les témoignages de cette histoire chargée et pourtant profondément humaine. Depuis quelques décennies, la sensibilité environnementale gagne les esprits, et plusieurs spéléologues, émus par la destinée si dramatique de cette cavité, ont ébauché les contours d'un projet de dépollution.
Par la complexité de la tâche (exiguité de l'espace, risque élevé de contamination, risque d'explosion de déchets militaires, etc ...), mais aussi par manque de moyens, l'ampleur du projet les y a fait renoncé, pour l'instant.
Mais à présent, cette dépollution dépasse le cadre d'une simple démarche environnementale, l'émergence désormais globale de notre conscience environnementale nous impose ce projet de dépollution, pour nous mêmes et pour les générations à venir, comme une impérieuse nécessité.
Ce projet constitue aussi une formidable opportunité de réunir tous ceux qui, sensibilisés à l'évocation de l'Aven Chazot pour quelque raison que ce soit, pourraient contribuer à cette tâche colossale de dépollution.

Historique

L’aven de Chazot est connu et utilisé depuis longtemps comme gouffre charnier. Les premiers écrits concernant cette cavité, remonteraient à 1884 par Mr Mazon (A) dans « voyage dans le midi de l’Ardèche ». Edouard Alfred Martel cite cette cavité dans "les abîmes" : La proximité d’une route près du gouffre a engendré pendant une longue période (aujourd’hui encore) l’utilisation du puits d’entrée comme décharge abusive. Les bouchers de la région y jetaient des carcasses. Les chiffonniers exploitaient ce gouffre pour les os issus des cadavres d’animaux pour en faire du noir d’animal (suif). 

22 août 1934 : Première descente d’exploration par R. de Joly. 

1952 à 1964 : Plusieurs visites par Jean Trébuchon (centre des Gorges de l’Ardèche).

Août 1965 : Descente à -30 mètres par un membre du Groupe Enfer (Villefranche sur Saône).

17 février 1966 : 4 descentes sont réalisées par le Spéléo Club de Villeurbanne ; une topographie sommaire est réalisée par JC Chambeaud et B Plantin (ci-contre).

21 septembre 1966 : La fiche BRGM est réalisée par Mr Marcel Meyssonnier.

21 septembre 1966 : La fiche BRGM est réalisée par Mr Marcel Meyssonnier.

12 février 1967 : L’aven de Chazot est exploré et topographié par le Groupe Spéléo de Basse-Ardèche (A.Casamata , GSBA).

19 février 1978 : H.Pirola, T.Blanc et B.Bouschet relèvent une topographie de l’aven (voir ci-contre).

25 novembre 2003 : Une équipe de stagiaires de l’UF3 du BEES 1° de Spéléologie, dirigée par Gabriel Hez dresse une topographie précise pour réaliser cette étude (voir la topo).

14 janvier 2007 : Une équipe du CDS Ardèche effectuent une reconnaissance de l’aven jusqu’à -52 mètres. Ils réalisent des prises de vue photos et vidéos dans un objectif de dépollution.

21 janvier 2007 : Rémy Helck et Mathieu Morverand (club spéléo RESSAC) tirent la topographie précise du puits d’entrée du gouffre, dans la suite du projet de dépollution (voir la topo).

voir aussi : le Rapport macabre de R. de JOLY en 1946

Pollution des eaux

L’eau qui exsurge dans les évents de Rives et de Marichard sont pollués par les immondices qui se trouvent dans l’aven Chazot. Ce triste traçage atteste donc de la circulation d’eau actuelle drainée par la fracture orientée à 368 grades (SE/NW) en direction de la vallée de l’Ibie. Cependant cette fracture recoupe une ancienne galerie qui se dirige vers la combe Coudot (SW/NE).

Aucune circulation n’existe actuellement dans l’aven de Chazot, mis à part l’infiltration de surface vers le point bas de la cavité. Notons pour l’Event de Marichard qu’il se met en charge violemment après l’Event de Rives lorsqu’il y a de fortes précipitations. L’eau sort par l’orifice et se déverse dans l’Ibie. Pour l’Event de Rives, il se met très rapidement en charge. Notons une température d’eau au niveau du siphon le 12 août 1966 de 14°C. 

Ces 2 évents restituent les eaux drainées par le plateau de Marichard. De plus il est important de préciser qu’à la surface du siphon de l’évent de Rives on observait en août 1966 et 1967 une couche graisseuse et des ossements récents roulés avec les galets provenant sans doute de l’aven de Chazot. Lors de la visite de l’Event de Rives le 21 janvier 2007, Rémy Helck et Mathieu Morverand ont trouvé des ossements et une poterie roulés sur les bords glaiseux du siphon. Il serait intéressant de faire des mesures chimiques de l’eau de l’Event de Rives pour alerter les personnes compétentes en matière environnementale.